Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools

You are here: Home / Library / RBINS Staff Publications / Les restes organiques du puits du château de Logne.

Quentin Goffette, Koen Deforce and Sidonie Preiss (2015)

Les restes organiques du puits du château de Logne.

In: Journées d’Archéologie en Wallonnie, Rochefort 2015, pré-actes, ed. by SPW Editions, pp. 86.

La fouille du puits du château fort de Logne (province de Liège) a duré près de trente ans. Elle a permis de dégager les remblais qui bouchaient l’impressionnant conduit creusé dans le rocher, dont le diamètre approchait les 3 m de large pour une profondeur d’environ 56 m. Alors que le site accueillait déjà un refuge fortifié au 9e siècle, le château fut détruit 7 siècles plus tard, le 1er mai 1521. Outre l’impressionnante quantité d’objets découverts lors de la fouille, la mise en place d’un tamisage systématique des sédiments extraits du puits a entraîné la collecte de nombreux vestiges organiques. Au total, près de 20.000 restes fauniques ont été récoltés ainsi que des pièces de bois et des graines. Le prélèvement d’échantillons de sédiments traités en laboratoire a également permis d’étudier les pollens et de compléter les études archéozoologique et carpologique. L’analyse combinée de ces différents types de vestiges organiques permet de reconstituer des fragments de la vie des occupants, en particulier les pratiques alimentaires, et de leur environnement à la fin du Moyen Age et au début des Temps modernes.
Abstract of an Oral Presentation or a Poster
Related content
Earth and History of Life

Document Actions

Menu

 
RBINS Staff
add or import reference(s)
  • add a PDF paper
    (Please follow editors copyrights policies)
  • add a PDF poster