Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools

You are here: Home / Library / RBINS Staff Publications / Sous le SILEX’S : fouilles préalables à la mise en valeur des minières néolithiques de silex de Spiennes.

Hélène Collet, Philippe Lavachery, Jean-Philippe Collin, Mona Court-Picon, Kevin Di Modica, Quentin Goffette, Stéphane Pirson, Aurélie Salavert, Michel Toussaint and Michel Woodbury (2014)

Sous le SILEX’S : fouilles préalables à la mise en valeur des minières néolithiques de silex de Spiennes.

In: Université de Liège, Liège, Belgique, Groupe de contact Préhistoire - FNRS 2014.

Reconnu en décembre 2000 patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco pour ses vestiges miniers du Néolithique, le site de Spiennes fait l’objet d’un plan de mise en valeur par la Ville de Mons, dont le financement est assuré grâce aux fonds européens de l’objectif de convergence du FEDER. Celui-ci se concrétisera par l’ouverture d’un Centre d’interprétation en avril 2015 à Petit-Spiennes, le SILEX’S. Entre 2011 et 2014, le Service public de Wallonie et la Société de Recherche Préhistorique en Hainaut ont accompagné la réalisation du projet en menant les fouilles préventives et les suivis archéologiques nécessaires. En 2011, une campagne de fouille de 7 mois a permis la mise au jour à l’emplacement du futur centre d’interprétation d’une soixantaine de structures d’extraction, d’ateliers de taille apparemment en place ainsi que d’un foyer. L’investigation minutieuse de ces ateliers sur une surface de 50 m² constitue une première pour le site. Après une courte intervention sur les mêmes parcelles en 2012, l’aménagement des abords du SILEX’S a nécessité, en 2013 et 2014, la poursuite et la clôture des fouilles de deux minières à silex, les structures 6 et 20. Toujours en 2013 et 2014, les travaux de construction ont requis le suivi de l’ensemble des aménagements. A cette occasion, un transect de 250 m de long réalisé en bordure de la zone minière de Petit-Spiennes a permis de documenter l'extension de la nappe alluviale de Mesvin ainsi que les zones d'atelier et d'extraction du Néolithique. Ces informations ont été prises en compte lors de la requalification et de l’extension de classement du site de Spiennes aux vestiges paléolithiques en 2014. Ces recherches ont permis la découverte d’un important matériel archéologique du Paléolithique (Pléistocène moyen) et du Néolithique (Holocène) qui montre le potentiel remarquable du site. L’abondant mobilier lithique recueilli lors de l’investigation des ateliers de taille et des puits d’extraction du Néolithique permet de documenter les chaînes opératoires complètes de productions bifaciales de Spiennes (lames de haches et pics) depuis l’extraction de la matière et sa sélection jusqu’aux produits finis. Outre les quelques fragments de céramique et nombreux os brûlés en relation directe avec un foyer, les puits d’extraction nouvellement investigués ont livré de nombreux restes fauniques dont un capriné en connexion anatomique partielle. Dix-sept ans après la mise au jour de deux squelettes humains dans le puits ST 11 de Petit-Spiennes, la découverte – en 2014 - d’une soixantaine de fragments osseux humains dans le puits ST6 entre 5 et 7 m de profondeur est à épingler. Enfin, à l’occasion de la fouille du puits ST6, la nappe alluviale de Mesvin a été explorée sur plus de 5m². Une centaine d’artefacts in situ y furent mis au jour ou, pour les plus petits d’entre eux, récupérés au tamisage. L’industrie lithique, représentant probablement les vestiges de plusieurs occupations, est riche en débitage Levallois et au moins un des assemblages présente une composante bifaciale. Mots clés : Spiennes, Néolithique Moyen et Néolithique Récent, minières, Paléolithique Moyen, nappe de Mesvin, débitage Levallois, restes humains
Abstract of an Oral Presentation or a Poster
Related content
Earth and History of Life

Document Actions

Menu

 
RBINS Staff
add or import reference(s)
  • add a PDF paper
    (Please follow editors copyrights policies)
  • add a PDF poster