Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools

You are here: Home / Library / RBINS Staff Publications / Sédimentologie, paléoécologie et paléontologie des calcaires crinoidiques au voisinage de la limite Couvinien-Givetien à Wellin: bord sud du synclinorium de Dinant)

M. Coen-Aubert, B. Mamet, A. Préat and F. Tourneur (1991)

Sédimentologie, paléoécologie et paléontologie des calcaires crinoidiques au voisinage de la limite Couvinien-Givetien à Wellin: bord sud du synclinorium de Dinant)

Geological Survey of Belgium, vol. n°31 - 1991. Memoirs of the Geological Survey of Belgium.

Deze samenvatting is niet beschikbaar in het Nederlands.

Résumé

L'analyse sédimentologique des couches de transition Eifelien-Givetien dans la région de Wellin montre le passage d'un sytème de rampe mixte siliciclastique et carbonatée à une plate-forme carbonatée de faible pente et sans barrière récifale vraie. L'évolution de la sédimentation est celle d'une mégaséquence d'accrétion littorale au cours de laquelle les corps sédimentaires s'empilent sous forme d'unités progradantes d'épaisseurs décamétriques. L'analyse du contenu de la macrofaune corallienne et de la microflore algaire révèle en premier lieu une très grande diversité et abondance des organismes. Plusieurs assemblages sont reconnus et leur extension verticale est précisée. Ces assemblages reflètent souvent les zonations de faciès au sein de la rampe et ne peuvent donc être utilisés à des fins stratigraphiques qu'avec prudence. La comparaison avec d'autre données du Synclinorium de Dinant montre que le domaine sédimentaire était déjà structuré en "blocs" ou panneaux au sommet de l'Eifelien, préfigurant la situation au Givetien inférieur où plusieurs blocs d'extension plurikilométrique sont connus. Dans ce contexte, la mise en évidence d'une nouvelle formation (dénommée provisoirement Formation X) entre les Formations de Jemelle et d'Hanonet, dans la partie supérieure de l'Eifélien, prend toute son importance: cette formation, épaisse d'environ 120 m et constituée de calcaires crinoïdiques et construits, souligne la présence d'un bloc dans la région de Wellin.

Abstract

The sedimentology of the Eifelian-Givetian boundary beds in the Wellin area indicates a transition frorn a siliciclastic-carbonate ramp to a gently sloping carbonate platform lacking a true reefal barrier.

Prograding decametric sedimentary units form a littoral accretion megasequence. Corallian megafauna and algal microflora are highly diverse and abundant. Several communities are recognized in the ramp but they cannot be used for precise chronostratigraphic correlations.

Comparison with other regions of the Dinant Synclinorium shows that the basin was already partitioned into blocks in Late Eifelian time. In Early Givetian several blocks of plurikilornetric extension are identified. In this context, recognition of a new formation, provisionnally called "Formation X", between the Jemelle and Hanonet Formations, is significant. This local unit, some 120 meters thick, is composed of crinoidal and reefal limestones and indicates the existence of a sharply subsiding block in the Wellin area.

RBINS Publication(s)
96 pages, 7 figures, 2 tables, 16 planches photographiques
Related content
Earth and History of Life
Filed under: RBINS Publication(s)
Menu

 
RBINS Staff
add or import reference(s)
  • add a PDF paper
    (Please follow editors copyrights policies)
  • add a PDF poster